L’heure des comptes!

Image

coeurs*

Alors, j’ai promis de reverser

2% reversés à l’association Enfant des rues de Pondichery /
facebook.com/enfants.pondichery
connue grâce à l’aimable Baptiste Beaulieu (médecin et écrivain)

Les Enfants des Rues de Pondichéry est une association apolitique et non confessionnelle. Son action s’inspire de l’article premier de la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948. Elle a été fondée en 2001 pour collecter des fonds en France afin de venir en aide, directement ou indirectement, aux enfants des rues de Pondichéry, Inde du Sud.

Enfants des rues de Pondichéry compte en 2015 une centaine de membres et 300 contributeurs. Les fonds collectés au cours du dernier exercice s’élèvent à plus de 75 000 € . Le siège social est fixé à Chaville (Hauts de Seine). L’association compte quatre branches : Alsace, Bretagne, IDF et Provence.

Les partenaires à Pondichéry :
Vudhavi Karangal, un foyer, une famille,  pour enfants abandonnés
Satya Special School, un centre de rééducation pour enfants handicapés mentaux

et 2% à l’association Les blouses roses
facebook.com/Les-Blouses-Roses
connue grâce au livre
Oscar et la dame rose d’Eric-Emmanuel Schmitt

Partout en France, Les Blouses Roses se mobilisent pour redonner le sourire aux enfants malades et aux personnes âgées.

L’association “Les Blouses Roses” a pour objectif de combattre la maladie, l’ennui ou la solitude des malades de tous âges et des personnes âgées par des activités ludiques et créatives. Chant, activités manuelles, jeux de société, cuisine, soins de bien-être… Les activités sont diverses pour lutter contre le blues des malades.

L’Association, qui a fêté ses 72 ans, elle est présente dans 600 établissements de santé, hôpitaux et EHPAD. En 2016 elle représente 5.000 bénévoles et près d’1.000.000 de bénéficiaires!

Alors, comme en France,
nous avons droit à 66% de réductions d’impôts sur la somme,
j’ai décidé que mon don (les 2%)
représenterait la somme après réduction.

Prenons un exemple,
Mettons que les 2% représente 34 euros.

Si je donne 34 euros,
je récupère sur mes impôts 22.44 euros (66% de 34 euros).
Dans ma tête, j’ai en fait donné, 11, 56 euros
et j’ai la sensation de ne pas avoir joué le jeu.

Moi, ce que je veux c’est que ces 34 euros
sortent de ma poche entièrement,
alors pour ce faire, je vais donner en réalité 100 euros.

Parce que 100 euros – 66% = 34 euros.

Vous me suivez?
En clair, ce sera donc 2% des ventes + 66% offerts par l’état!
Mais à l’arrivé je donne toujours 34 euros 🙂

En fait, les maths ça sert à quelque chose 🙂

Cliquez sur le logo pour accéder à la boutique:

senstive-life-2

* source photo cœur inconnue
Publicités

Lila de Carlos Lascano – Court métrage

Image

Lorsque hier j’ai découvert sur la page de Flow magazine
 
le court métrage Lila de Carlos Lascano
j’ai été conquise.

Lila fait partie d’une trilogie, qui débute en 2008 par Short love story in stop motion, puis suit en 2012 en A shadow of blue  pour se terminer par la belle Lila en 2014.

Lila a un petit coté Amélie Poulain, chère à mon cœur pour avoir fait connaitre la poésie de la vie des hypersensibles.

Bonne dégustation:

J’apprécie cette jolie fable que nous présente le réalisateur d’origine argentine.
Mais rappelons-nous, ami(e)s hypersensibles, que si nous souhaitons être épanoui(e)s, il nous faut accepter la réalité.
Non, cela ne veut pas dire d’arrêter de mettre de la magie dans la vie des autres, mais plutôt de quitter notre rôle de sauveur.
Parce que, pour de vrai, nous ne pouvons pas sauver les autres, nous ne pouvons que les accompagner dans leur vie. La seule personne qui peut les sauver, c’est eux-même!

La vie est courte, apprenons à commencer par en mettre de la magie dans la nôtre.
Si comme Lila nous voulons vivre à la mer, donnons-nous les moyen de vivre notre rêve!

mer

C’est quoi un hypersensible?

Galerie

Cette galerie contient 5 photos.

Un hypersensible… c’est un individu (homme ou femme, car le ratio est le même) qui ressent les choses, la vie quoi de manière plus trop intense. Ils représentent 15 à 20 % de la population selon Elain N. Aron (1), … Lire la suite